Patrimoine

Érigé sur un îlot granitique, au beau milieu d'une baie immense, envahie par les plus grandes marées d'Europe, le Mont Saint-Michel défie les siècles, véritable lieu de mémoire français. Il est une commune de France, située au sud-ouest du département de la Manche et de la région Basse-Normandie entre Cancale et Granville, à la limite de la Bretagne. L'architecture du Mont Saint-Michel et sa baie en font le troisième site touristique le plus visité de France (derrière la tour Eiffel et le château de Versailles), avec près de 3 millions de visiteurs par an, classé au Patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le Mont Saint-Michel

La Baie

D'une superficie d'environ 500 km2, la baie du Mont Saint-Michel constitue la plus vaste étendue française de prés salés et de polders. Elle se distingue par une amplitude exceptionnelle entre la marée haute et la marée basse – jusqu'à 15 mètres en période d'eaux vives. Elle offre une grande diversité de milieux naturels et dévoile une faune, une flore, des lumières exceptionnelles.

Attention aux marées

Il est extrêmement dangereux de s'aventurer seul dans la baie y compris aux abords immédiats du Mont Saint-Michel. Les marées dans la baie du Mont Saint-Michel ont de quoi impressionner : d'une amplitude de près de 15 mètres les jours de fort coefficient, la mer se retire à grande vitesse sur une dizaine de kilomètres, mais revient aussi vite. Afin de lui rendre son statut originel, d'importants travaux d'aménagement de la baie ont été lancés en 2005 (nouveau barrage sur le Couesnon, travaux de désensablage et de retrait de la digue route et du parc de stationnement) ont permis de rétablir le Mont Saint-Michel en île à part entière ! Pour plus d’informations sur les marées, rends-toi sur le site officiel de l’Office de Tourisme du Mont Saint-Michel. 

 

Le Village

Sur le flanc sud du rocher, à l'abri de murailles datant des XIIe et XVe siècles, le village recense un grand nombre d'habitations classées au titre des monuments historiques, de petits musées locaux, des commerces touristiques. Les visiteurs peuvent emprunter le chemin de ronde, jalonné de petits jardins protégés et y admirer un magnifique point de vue du littoral. Sans oublier de déguster les spécialités locales, tels que l'agneau de pré-salé.

L'Abbaye

C'est à la demande de l'Archange Michel, "chef des milices célestes", qu'Aubert, évêque d'Avranches aurait construit et consacré une première église, le 16 octobre 709.

En 966, à la demande du Duc de Normandie, une communauté de bénédictins s'établit sur le rocher. L'église préromane fut élevée avant l'an mil. Au XIe siècle, l'église abbatiale romane fut fondée sur un ensemble de cryptes, au niveau de la pointe du rocher et les premiers bâtiments conventuels furent accolés à son mur nord.

Au XIIe siècle, les bâtiments conventuels romans furent agrandis à l'ouest et au sud. Au XIIIe siècle, une donation du roi de France Philippe Auguste, à la suite de la conquête de la Normandie, permit d'entreprendre l'ensemble gothique du Mont-Saint-Michel, « la Merveille » : deux bâtiments de trois étages, couronnés par le cloître et le réfectoire, qui constituait le vrai lieu de vie des moines.

Au XIVème et XVème siècle, la guerre de cent ans rendit nécessaire la protection de l'abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permit de résister à un siège de plus de trente ans. Le chœur roman de l'église abbatiale, effondré en 1421 fut remplacé par le chœur gothique flamboyant à la fin du Moyen-Âge. Remaniée jusqu'au XVIIIe siècle, l'abbaye bénédictine synthétise au mieux les styles carolingien, roman, gothique flamboyant et classique.

Devenu prison sous la Révolution et l'Empire, cet ensemble architectural exceptionnel a bénéficié d'une politique de restauration soutenue depuis son classement au titre des monuments historiques, en 1862. Au sommet de l'église, une statue de bronze doré, figurant le saint éponyme terrassant le dragon, culmine à 170 mètres au-dessus de la mer depuis 1897. C'est l'œuvre d'un sculpteur français, Emmanuel Fremiet, ajoutée lors des premiers grands travaux de restauration de la fin du XIXe siècle.

La Manche

La Manche, change de point de vue !

La Manche Normandie, c’est le Mont-Saint-Michel et sa Baie bien entendu mais c’est également :

  • Les plages et musées du débarquement
  • Les espaces naturels de la presqu’île du Cotentin
  • La vallée de la Vire Les îles Chausey, Tatihou…
  • Des villes remarquables : Granville, Avranches, Coutances…

Festivals, musique en tous genres, carnaval, fêtes gastronomiques, art de rue, arts du cirque, nautisme…un beau programme événements.

Après votre pique-nique sur la Pointe sud du Grouin (merveilleuse vue sur le Mont), emmenez donc les petits et les grands découvrir la Baie et ses légendaires sables mouvants. Une façon unique de s’instruire que la faune, la flore…

Chaque année, près de 2,5 millions de visiteurs viennent des quatre coins du globe pour visiter le Mont Saint-Michel et sa baie. D'importants travaux ont eu lieu durant 5 ans pour restaurer le caractère maritime du Mont Saint-Michel et préserver son écosystème.

L'Abbaye

L’Abbaye du Mont Saint-Michel, trône au sommet du monument.

Ce site géré par le Centre des Monuments Nationaux résiste depuis le Xème siècle aux assauts des hommes, du temps et des éléments. Pour célébrer ta victoire sur le Marathon, l’Archange Saint-Michel, situé au sommet de la flèche, a été restauré en Mars 2016, redoré plus exactement.

Le Centre des monuments nationaux poursuit sa vaste campagne de restauration et de mise en valeur de l’abbaye et des remparts du Mont-Saint-Michel et vient d’achever la restauration du cloître de l’abbaye, entamée en janvier 2017. Des fouilles archéologiques préalables avaient permis de préciser le niveau médiéval des sols des galeries, 40 centimètres en-dessous du niveau contemporain. Afin de remédier aux problèmes d’étanchéité et aux altérations dues à la forte affluence du public en ce lieu, l’étanchéité du jardin et des galeries a été reprise, leur couverture a été restaurée, et les sculptures des colonnades ont été nettoyées. La restauration s’est effectuée en deux tranches (deux galeries par tranche) pour maintenir l’ouverture du cloître à la visite pendant toute la durée du chantier. Le jardin du cloître sera réaménagé en 2018. Notre conseil : visite le Mont et l’Abbaye en dehors des horaires de grande affluence :

  • le matin, dans la brume encore fraîche de la Baie, le site s’éloigne alors du continent et prend son caractère insulaire.
  • en soirée, pour profiter des illuminations, des concerts et des étonnantes propositions culturelles.

Entrée gratuite pour les moins de 26 ans.

La gastronomie locale

Comment venir courir le Marathon de la Baie du Mont-Saint-Michel sans apprécier la gastronomie locale ?

Profite de ton séjour pour déguster les produits frais de la mer : les huîtres de Cancale à déguster sur le port de la Houle et jeter un coup d’œil sur le montage du site de départ. Repérer les premiers kilomètres de course et goûter les Moules de Bouchot AOP de la Baie, au Vivier sur Mer.

Se promener sur le Mont, découvrir les secrets de l’Abbaye, et tester la spécialité culinaire du Mont : l’originale omelette de la Mère Poulard.

Pour les petits, comme pour les grands, se laisser tenter aux plaisirs de la biscuiterie. Autre spécialité culinaire, l’élevage de moutons et d’agneaux sur les herbus, entre terre et mer…à découvrir lors de tes balades le long du littoral…et dans ton assiette.